Boucquins

Journée de poésie

Tout public Gratuit – Informations : 03 83 25 26 45 – infos-resa@poema.fr

Marché d’éditeurs / Lectures / Exposition / Balade / Performance / Concert / Spectacle…

Pour sa troisième édition, la poésie prend ses quartiers d’été à Boucq.

La Maison pour Tous, avec sa pelouse, ses terrasses et sa salle de réception, les rues et l’ancienne école du village accueillent les éditeur.es, les poètes, les musiciens et le public pour une journée qui associe le plaisir des mots et celui d’un dimanche à la campagne.

Autour d’un marché de l’édition où la Belgique est à l’honneur, la poésie résonne dans le village : atelier d’écriture, exposition, lectures, performances, spectacle-promenade dans les ruelles, et pour clore la journée, un drôle de concert, le Juke-box plagiste.

Les invité.es : Françoise-Louise Demorgny, Aurélien Dony, Timotéo Sergoï (invité spécial), les Los Muchos et Nicolas Arnoult.
Les éditeur.es : Isabelle Sauvage (Bretagne), Leséditeurs singuliers (Belgique), N’a Qu’1 OEil (Bordeaux), Citron Gare (Metz), l’ÉSAL Épinal, Isolato (Nancy), Faï fioc (Boucq).
Les revues Animal, REVU et Traction-Brabant.
Et la librairie L’Autre Rive (Nancy).

Un programme détaillé sera disponible au printemps.
Plusieurs actions sont proposées sur le territoire du Toulois, au cours des mois qui précédent Boucquins.

En partenariat avec la commune de Boucq.
Partenaires associés : la Communauté de Communes Terres Touloises ; le T.N.T. (Territoire Nord Toulois).
Co-organisation POEMA et les éditions Faï fioc.

Date

26/06/2022

Heure

All Day

Labels

juin

Lieu

MAISON POUR TOUS
Boucq (54)

Intervenants

  • Aurélien Dony
    Aurélien Dony

    Il vit en Belgique. Né en 1993, il est d’abord coméd ien ; puis metteur en scène, et fonde L’absolu théâtre. Il lit beaucoup, puis il écrit. De la poésie ; mais aussi des chansons, et fonde le groupe musical Géminides ; du théâtre, des nouvelles et des romans.
    Des livres : Au seuil d’un autre corps (Le Coudrier) ;
    Io, la belle ; Du feu dans les brindilles, (Bleu
    d’Encre) ; Amour noir (Maelström).

  • Francoise Demorgny
    Francoise Demorgny
    poète

    Françoise Louise DEMORGNY née en 1946.
    Enfance campagnarde et douce dans une famille paysanne des Ardennes : cidre, gaufres, vaches, bois et pâtures.
    École Normale de Charleville : carillon de Méhul pour bercer les nuits.
    Écoles Normales de Nancy, puis de Lille : bergamotes et Furet du nord.
    Carrière de professeur de lettres en collège commencée à Attigny (Ardennes), puis en Provence et terminée en Ardèche : chères têtes blondes en vagues ininterrompues.
    Cours des jours dans un minuscule hameau ardéchois : grave penchant pour la lenteur, la contemplation, les roses, la pluie, les mots à traquer et à tordre, l’insoutenable légèreté de l’être et toutes anti-activités afférentes.

  • Los Muchos
    Los Muchos

    Ils vivent à Bordeaux. Benjamin Charles, plasticien et musicien, spécialiste en mises en son et Carole Lataste, artiste, auteure, spécialiste en poétologie comparée, blablabla et mises en livres forment un collectif bicéphale et multitâches, qui occupe son temps à faire parler les gens, à les enregistrer , à plastiquer l’art et
    à chanter, ou à éd iter les livres singuliers de N’A QU’1 OEIL.
    → Ils présentent Juke-box plagiste, un concert
    participatif entre plage et plagiat.

  • Nicolas Arnoult
    Nicolas Arnoult
    musicien

    Nicolas Arnoult est pianiste, accordéoniste et compositeur. On peut l’entendre jouer au sein de collectifs d’improvisation, avec des grands ensembles de musiques du monde, ou encore auprès de chanteurs. Passionné par la création musicale, il compose et improvise au gré de ces différents courants musicaux ainsi que pour le théâtre et le cinéma.

  • Timotéo Sergoï
    Timotéo Sergoï
    poète

    Né en 1964 à Etterbeek, Timotéo a parcouru le monde avec ses spectacles, de Singapour à Arkhangelsk, de Melbourne à Buenos Aires. Il est comédien voyageur, baroudeur de théâtre. Il écrit depuis toujours et publie depuis ses 15 ans. Dès le collège, il écrivait sur les murs car, selon Timotéo, la poésie ne doit pas se cantonner aux rayons spécialisés des librairies pour les lecteurs avertis : s’il colle sa poésie sur les murs avec des autocollants, des craies, des affiches ou des banderoles, c’est car “la Poésie est là, sous la pluie, à respirer”. Timotéo veut que tout le monde puisse la voir.
    Timotéo est aujourd’hui l’auteur d’une quinzaine de livres.