25 avril 2020 – Lucie Taïeb

good night & joy
(variation traduction autour de «parting glass»)

un dernier verre était offert au voyageur avant son départ
cette chanson est très ancienne, il en existe plusieurs versions
c’est un viveur, n’est-ce pas, ils sont tous là, tout autour de lui,
qui doit partir,
se lever et partir, le sort l’a décidé

« but since it falls unto my lot
that I should rise and you should not »

est-ce qu’on bascule ?
qu’est-ce qui bascule ?

est-il appelé ?
« rise » comme se lever, et quitter ceux qu’il aime
« rise », comme l’âme rappelée s’élève,

rien de tragique ici, juste un dernier verre,
une chanson à boire.

*
ici traduite :

oh, tout l’argent que j’ai pu posséder,
je l’ai dépensé en bonne compagnie
oh, tout le mal que j’ai pu causer
hélas, c’est moi seul qui en ai pâti
et tout ce que j’ai fait par manque de sens
j’ai beau essayer, je ne m’en souviens pas
or, remplissez pour moi le verre du départ
bonne nuit ! et joie soit avec vous tous

oh tous les camarades, tous ceux que j’avais
ils sont désolés de me voir partir
oh toutes mes chéries, celles que j’embrassais
elles voudraient que je reste, juste un jour de plus,
mais puisqu’il faut que je me lève,
et non vous, puisque tel est mon sort,
avec douceur, je me lève, avec tendresse, je lance
bonne nuit ! et joie soit avec vous tous

The Parting Glass

par Lucie Taïeb (voix) et Manu Codjia (guitare)

tempus dapibus elit. neque. ut risus. dictum porta. justo velit,