6 mai 2020 – Rémi Checchetto

Quant à l’eau froide

Quant à l’eau froide, on ne négligera jamais que l’eau froide a du bon et qu’elle est parfois préférable au gué les pieds au sec, c’est qu’elle est une solution pour passer à autre chose, pour faire passer les idées à autre chose, pour se les changer en se les remettant à l’endroit, à l’endroit même où elles ont de bien belles bien bonnes idées, où elles sont de bien belles bien bonnes idées qui nous remettent à l’endroit, plus cul par dessus tête ou tête dans le sable ou tête dans le corbillard, c’est pourquoi on ne négligera pas l’eau froide, tout au fond il y a des herbes, ça nous met de la souplesse dans les yeux jusque dans les méninges, et puis l’eau froide est douce et tendre, et alors là plonge ! nage ! nage ! et songe ! songe dans les mousses où zéro frousse fin de vie que nenni !

Extrait de Le gué, publié aux Dernier Télégramme.

ante. sed elementum Aenean odio ut Lorem ut elit.