Mandat d’arrêt

autour de Requiem d’Anna Akhmatova et Cahiers de Voronej d’Ossip Mandelstam

Akhmatova et Mandelstam furent réunis par la poésie, par l’amitié, par l’Histoire.
Ils se rencontrent en 1911 et seront amis jusqu’à la mort de Mandelstam. En 1912, Mandelstam, Akhmatova et Goumiliev, son premier mari, fondent un mouvement littéraire : l’Acméisme. En 1921, Goumiliev est fusillé pour activités antisoviétiques. En 1934, Mandelstam est arrêté et assigné à résidence à Voronej. Akhmatova lui rend visite. En 1935, Pounine, son second mari, et son fils Lev sont arrêtés. Ils sont libérés en 1937, grâce aux interventions d’Akhmatova. En 1938, Mandelstam est de nouveau arrêté et condamné à cinq ans de travaux forcés en Sibérie. Il meurt en décembre. En 1938, Lev et Pounine sont de nouveau arrêtés. Ils sont condamnés aux camps. En 1946, Akhmatova est radiée de l’Union des écrivains Soviétiques. En 1949, Lev et Pounine sont encore arrêtés. En 1953, Pounine meurt en camp. En 1956, Lev est libéré.

Textes lus :
Anna Akhmatova :
Requiem (in Le Roseau) / Voronej (in Le Roseau) / Mandelstam (extraits) — traduction de Christian Mouze, éditions Harpo &.
Ossip Mandelstam :
Les Cahiers de Voronej (extraits) — traduction Christian Mouze, éditions Harpo &.
Cahiers de Voronej (extraits) et Akhmatova — traduction Jean-Claude Schneider, in Œuvres poétiques, éditions Le Bruit du Temps / La Dogana.
Nadejda Mandelstam : Sur Anna Akhmatova (extraits), éditions Le Bruit du Temps.
Ralph Dutli : Mandelstam, mon temps, mon fauve (extraits) — traduction Marion Graf, éditions Le Bruit du Temps / La Dogana.

Musique :
György Kurtág, extraits de Officium breve (Akhmatova) et Hommage à Mihály András (Mandelstam).

 

Conception et lecture : Fabienne Bargelli et Jean-Marc Bourg.
Tous nos remerciements à Pierre Mréjen.

Mandat d'arrêt

par Fabienne Bargelli et Jean-Marc Bourg

luctus sem, Lorem libero elementum quis nunc Praesent ut Phasellus