10 avril 2020 – Christophe Manon

29.V.18

Humble et noble est le métier
de vivre sans avarice
dans la splendeur du jour
limpide et ses arômes concrets
de se mouvoir dans l’exubérance
immanente de l’air animés
d’un désir brut célébrant
selon les trilles d’un chant ténu
la danse vertigineuse du réel malgré
la pénurie de joies souveraines puis
de se livrer en pâture aux vents une fois
le dur labeur enfin accompli
ayant honnêtement ouvert les bras
baisé aimé joui comme il se doit
payé dette et tribut à l’horrible solitude
peuplée de spectres et de fables
à mille sortes d’excès et de dérèglements cela
nous le savons d’une sagesse très patiente car
c’est vers la même destination
que nous allons quoi que
selon des voies diverses.

Texte paru dans la Revue Ouste n° 27, conspiration 2019.

at pulvinar eget Donec efficitur. ut dolor. id