8 juin 2020 – Nicolas Grégoire

La main est une ombre

Irais-je plus loin
Que moi-même
P.Reverdy

 

inspiration brusque
l’air finit
par porter le vide
on se répète dans la plainte
et son reflet dans le miroir de l’armoire à pharmacie
qu’elle dit vouloir avaler d’une prise
                                                                                                                                          avec
la peur
                                                     la main est une ombre
qui ne pèse rien
sur les mots et les morts

 

*

 

on laisse pencher
l’encre vers
une impossibilité de dire
le peu tremblé
d’un je
broyé de vivre

Travail en cours.

Nicolas Grégoire est né en 1985. Il vit et travaille comme instituteur en Belgique. Publications : boucle ça (Publie.net), ses restes / en somme et d’être et de tête (Le Taillis Pré), face à / morts d’être (Centrifuges), s’effondrer sans (Æncrages & Co), travail de dire (Rougerie).

id mattis lectus quis, suscipit ultricies risus. commodo ut eleifend