2 juin 2020 – Justin Delareux

Image langue

Assis rebord lit. Juste à la limite de la fin de tout pour eux. Assis t’approches la hauteur. T’approches genoux et mains en sol. Animal me chasse d’être témoin de jouer. Tout contre toi. Se rapprochent se soulèvent tissus. Longs doigts m’effleurent et retournement du monde. Tu t’approches encore. Je sent ton souffle sur sexe. Tu souhaites que je sente souffle sur sexe, puis ta bouche. Lèvres et langue commencent bas ventre t’appuie tu pousses et tires simultanément m’étires et relâches bouche tire lèvres laissent tirer le long de sexe lent je gonfle. Langue irrigue aux creux et le long du chemin, que tu choisis, doigts tiennent temps et tête et tête tombe en même temps me brise. Laisse glisser long de jambes tissus de toi désire sans cache. Abrupt nous nous. Parcours les rebonds seins bras j’étire au bout de toi. Écartes deux cuisses toujours assis tu es toujours au sol genoux au sol vois ton dos imagine sexe à main jusqu’à fesses que serre et écarte ton souffle. Bouche ouverte se dirige vers visage des yeux deux plongés dans fond au plus fond à l’autre nous nous échappons avec force et de détermination leur guerre avance. Nous nous regardons. Corps entier et lisse et clair ton corps entier régale vue regard. N’existe autre beauté corps et réceptacle et émetteur. Tes deux mains tiennent nuque tirent. Tes deux mains m’entraînent contre le mur et contre toi le mur cuisse tient bassin bascule lentement. Sexe frotte sexe net nous emboîtons avec adresse. Tu entends comme j’entends. Sexe humide le bruit de l’eau et clair ton tissus changer de teinte, mouilles entre nous, glissons, du jeu à l’état sauvage. Main tient sexe dans ta paume salive et ta main trempe sexe en expansion contre ventre réceptacle de suées lui aussi. Main tient sexe et l’autre paume d’autre main sous lèvre plonges tes doigts dans ma bouche, doigts je lave doigts je lèche jusqu’à ton lobe tu souffles et étire ta tête. Moi debout toi me lève. Main se tombe au bout de bras. Bras fins. Main longue sur sexe dure. Main longue tombe main longue en bout de bras. Moi te lève nous debout serré au plus. Toi dans moi serré nous nous fermons.

Fragment inédit.
Improvisation enregistrée en 2011 / matériaux variés (prélèvements sonores / dictaphones, caissons, tubes, micros, instruments fabriqués, piano droit)

Justin Delareux est né en 1987. Il développe une œuvre polymorphe, contextuelle, dans le domaine des écritures, opérant des liens et des collisions, entre la création littéraire, plastique et sonore. Il a créé, dirige et édite la revue Pli, projectile littéral. Quelques publications, dont : Parloar et Quelques verbes d’actions (éd. Pariah), Extrait des nasses (Al Dante), La laisse (DomaineM)…
http://www.justindelareux.fr

Donec Praesent ut neque. fringilla felis venenatis