© Dirk Skiba

Nicolas Vargas

Poète-performer touche-à-tout, l’écriture de Nicolas Vargas est multiple. Son travail sur une langue souvent déstructurée fait la part belle à la théâtralité. Il est un poète de l’oralité, un performer dont les textes sont toujours pensés pour la scène. Son approche poétique est populaire et engagée. Elle va toujours à contre-pied de là où on l’attend, mais reste tournée vers une forme interactive avec le public.
Les thématiques qu’il aborde au cœur de sa démarche artistique interrogent l’intime de l’individu, ses choix, sa mémoire et ce qui le définit face à l’Autre. L’émotion qui prend corps et qui déborde, la parole qui naît d’un manque, ou le silence qui symbolise une parole cachée, étouffée sont des thèmes qui nourrissent cette démarche.
Par ailleurs, son écriture est toujours définie par plusieurs niveaux de lecture. Au premier abord, face à ses textes et performances, il y a une certaine impression de légèreté, comme s’il s’agissait d’un jeu, comme s’il se détachais de ces thèmes afin de faire rire le lecteur / spectateur. Mais très vite, le lecteur / spectateur comprend que tout ça le/les touche plus intimement, que tous ces sujets « nous » hantent tous.

Publications : en 2019, BALS ! (Éditions Lanskine) ; en 2018, Meno, les oiseaux moins le quart et Au départ tout va (Lanskine) ; en 2017, A-Vanzar (Plaine Page), VHS (Lanskine), EMOVERE (La Boucherie Littéraire, Prix SGDL Révélation Poésie 2017).

EVENEMENT

POÉSIE IN SITU

non dapibus id libero Donec at