© Corneloup

Jean-Paul Auxeméry

Né en 1947, Auxeméry a passé une partie de sa vie en Afrique, avant de revenir se fixer au bord de l’Atlantique. Il continue de parcourir le monde (et les méandres de sa bibliothèque). Il a traduit de nombreux poètes américains (Olson, Reznikoff, Pound, H. D….) et publié plusieurs ouvrages, dont un Catulle (chez Tristram).
” Né, mourra. Tout le problème de la forme à donner à l’empreinte de quelques traces part de ces données-là. Réside généralement au bord de l’Atlantique. Parcourt quelques contrées à l’occasion, souvent des déserts, ou bien descend des fleuves ; lit plusieurs livres, souvent, et d’autres, en passant ; écoute le bruit horrible d’un monde où l’homme n’existe plus. Regarde s’écrire la poésie des autres. Est lui-même un autre à soi-même, ayant été longtemps à l’étranger, et ayant gardé l’habitude. Tient des carnets et des cahiers résolument posthumes, depuis des lustres.” (J.P. Auxeméry)

PUBLICATIONS :
Détritus, Estepa Editions, 2020
Failles/traces,  Flammarion, 2017
PHAISTOS, kokopelli éditions, 2014
Mingus, méditations, Estepa Editions, 2011
Les animaux industrieux, Flammarion,2007
Les aphorismes du pire, Le Taillis Pré, 2004
Codex, Flammarion, 2001
Les Actes d’Hélène, Ulysse Fin de Siècle, 2000

Quelques traductions :
Ezra Pound, Anthologie classique définie par Confucius,Paris, Pierre-Guillaume de Roux, 2019
Nathaniel Tarn, Les belles contradictions, Grèges, 2018
Charles Olson, La vraie vie d’Arthur Rimbaud, Librairie Olympique, 2017 ­
Ezra Pound, Quelques lettres d’Ezra Pound, in Les Cantos, Flammarion, 2013
Nathaniel Tarn, Sur les fleuves de la forêt, Vif Editions, 2012
Walt Whitman, Perspectives démocratiques, L’extrême contemporain, Belin, 2011

EVENEMENT

felis sem, ut porta. felis dolor Nullam mattis efficitur. leo ipsum