4 mai 2021 – Sabine Huynh

Trois sonnets

Interné pour avoir cité Victor
Hugo, qu’ils voyaient comme réactionnaire
dans mon dernier recueil de poèmes, j’ai

faim tout le temps faim et tout ce qui bouge
contient des protéines, je me bats
pour des araignées des cafards, souris

ce n’est pas grave ça ne compte pas
j’ai fait ce qu’il fallait pour survivre
j’ai eu de la chance je n’ai erré
en mer que trois jours parmi les requins

aujourd’hui je suis là et je vous parle
d’autres y sont restés un mois, sont partis
à jamais des spectres de sel et d’eau
assassinés dans le Golfe du Siam.

 

*

La grenouille coiffant la tête de la carpe
bondit hors de la mare pour revenir vers
la paume de la main caressant une histoire
de batraciens et de poissons à écrire
le sort modeste des grenouilles qui dorment
le dos à même la terre battue, capturées

et mises en cage elles crient mais nul ne les entend
les plus chanceuses n’ont pas la bouche arrachée
par l’ardillon et la pointe d’un hameçon
noyées dans la friture d’oignon et la sauce
de poisson poivrée, des mains jetteront leurs os
sucés dans la cour illuminée par trente-six
étoiles avant de boire le vin qui apaise
l’âme des trépassées, engloutit le buveur.

 

*

Pâles ou tout bleus, ne cessant de vomir
les enfants ont vu leurs parents pleurer
se noyer ou se suicider, leurs mères
violées par des pirates criaient retiens

le numéro d’immatriculation
de leur bateau, oh ciel oh terre oh ciel
Hong cinq ans presque sourd ne parlait pas

sa mère est arrivée au Canada
espadrilles à talons aux pieds en plein
snowstorm qui a duré trois semaines

Je n’avais jamais vu de neige avant
au Viêtnam il pleut la pluie est si triste
la neige blanche joie des confetti
mes rêves en miettes crachés par le ciel.

Extrait de Sonnets & contrails, chantier en cours.

Sabine Huynh est née en 1972 à Saïgon, au Viêtnam. Poète et traductrice littéraire, elle a grandi en France, avant de partir vivre en Angleterre, aux États-Unis et au Canada. Elle vit aujourd’hui à Tel Aviv, où, entre autres activités touchant à l’écriture, elle s’adonne à la traduction de poésie de langue anglaise (actuellement : la poésie complète d’Anne Sexton) et de langue hébraïque (voir le magazine Peham). Publications récentes : Dans le tournant – poésie du rienplein / Into the Turning – emptyfull poetry (Christophe Chomant Éditeur / La Factorie Maison de Poésie Normandie, 2019), Parler peau (Æncrages & Co, 2019), Kvar lo (Æncrages & Co, 2016).

Son site : www.sabinehuynh.com

risus. venenatis, in ipsum tristique massa non vel, eget dapibus quis